Orthophonistes du Monde

Le SODI 38 a décidé de contribuer financièrement au travail d'Orthophonistes du Monde. Le Conseil d'Administration a voté en 2013 un don pérenne sur trois ans, afin de favoriser une mission en Inde.

Vous trouverez ci-dessous un texte de Bérénice Déchamps, de la section Asie d'OdM.

Présentation d’Orthophonistes du Monde
OdM est une association à vocation humanitaire qui vient de fêter ses 20 ans en 2013. Elle est constituée uniquement de bénévoles, et fonctionne principalement grâce aux dons et adhésions.
Ses principaux objectifs sont de promouvoir et de réaliser des actions de type humanitaire, de coopération, d'assistance technique et de recherche à l'étranger, visant à promouvoir la prise en charge des troubles de la parole, du langage, de la communication et de la déglutition, ainsi que le développement de l’orthophonie au sein de pays hors Union Européenne.
OdM travaille également en lien, voire en partenariat avec d’autres associations humanitaires en fonction des projets et dispositifs sur les terrains.

OdM en Asie
Historiquement, OdM a principalement travaillé avec les pays francophones, même si dès le départ, quelques missions ont pu être effectuées en anglais. Depuis 2011, le partenariat se mettant en place avec KDM a permis une meilleure visibilité de nos actions dans le monde et notamment en Asie d’où des demandes ont commencé à émerger :

Inde

- Inde, Ouest-Bengale : Asha Bavan Center (ABC) est un grand centre recueillant plus de 300 enfants polyhandicapés, financé principalement par la Fondation Dominique Lapierre. Le personnel en charge des enfants est composé de thérapeutes formés en kinésithérapie, d’éducateurs et enseignants spécialisés et d’auxiliaires de vie. KDM intervient sur place pour former les thérapeutes en kiné, mais beaucoup d’enfants sont sans langage et/ou présentent des troubles de la déglutition importants et le besoin d’une prise en charge en orthophonie est exprimé par ABC. Une mission est donc réalisée en binôme pour une 1ère fois en juillet 2012, sur deux semaines, afin de pouvoir évaluer les besoins sur place et comprendre le contexte orthophonique, mais aussi de donner une première réponse au centre en terme de formation du personnel.

hariksha

- Cette mission sera aussi l’occasion pour la personne chargée d’évaluer les besoins de se rendre dans le Tamil Nadu, au sud de l’Inde, afin de visiter le centre Hariksha, une structure plus petite qui prend également en charge une quarantaine d’enfants polyhandicapés.

      - Bangladesh, le Hope Foundation hospital for Women and children (Maa-O-Shishu Hospital) de Cox’s Bazar accueille une mission chirurgicale américaine de reconstruction pour les porteurs de fentes labio-palatines (Smile Bangladesh). Une soixantaine de personnes, principalement des enfants, sont opérées tous les ans sur une période de quatre jours. Ces missions se font sans la présence d’orthophonistes, et sans formation du personnel infirmier sur place à la problématique des fentes. Une demande en ce sens est donc formulée par la direction. Une mission de formation de trois semaines a donc été réalisée par une orthophoniste, permettant d’encadrer et former les infirmiers de l’hôpital avant, pendant et après la mission chirurgicale. Une mission de deux semaines a été réalisée conjointement pour permettre d’évaluer le contexte.

- Cambodge : l’association de réadaptation CABDICO qui accueille des enfants polyhandicapés (à peu près 150 enfants/an) et les suit également à leur domicile a mis en place pour son personnel une formation en orthophonie sous forme de modules, avec notamment l’appui d’une association australienne. Elle a sollicité OdM pour 3 de ces modules. Une procédure de recrutement est en cours afin de pouvoir réaliser une mission d’ici le dernier trimestre 2014.

Ces premières missions ont été accueillies très positivement par les bénéficiaires qui ont pu par la suite formuler d’autres demandes :

ABC

-à ABC, une seconde mission a été réalisée en 2013 par l’orthophoniste formatrice qui était sur place la première fois, afin de former d’autres personnels et d’aider à la mise en place d’une classe pour enfants sourds.

- A Hariksha, une orthophoniste est partie dix jours en 2013 pour dispenser une première formation, et deux autres orthophonistes sont actuellement en préparation d’une mission de deux semaines à venir pour cet été, afin de poursuivre le travail amorcé.

    - Au Bangladesh, une demande a été formulée par le directeur de l’hôpital pour effectuer un suivi de la formation, mais le contexte politique est actuellement trop compliqué et nous devons attendre que des conditions de sécurité satisfaisantes soient rétablies avant de programmer une nouvelle mission.

Toutes ces missions en pays non-francophones sont réalisées en anglais, avec l’aide d’un interprète sur place en fonction des niveaux d’anglais des participants afin de faire le lien anglais-langue régionale, et s’assurer ainsi de la bonne compréhension de tous. Les besoins sont tellement importants que les bénéficiaires des différentes missions demandent à être encore formés, car ils voient les bénéfices dans l’amélioration des soins qu’ils peuvent apporter aux enfants.

OdM remercie le SODI pour son appui financier, qui rend possible la poursuite de ces missions d’appui en Asie.

Bérénice Déchamps, de la section Asie d'OdM