Quatre-vingt députés vont présenter à l'assemblée une proposition de résolution incitant le gouvernement à agir pour que les recommandations de la Haute Autorité de santé de 2012 soient juridiquement contraignantes pour les professionnels qui travaillent avec des enfants autistes, et que seuls les thérapies et les programmes éducatifs qui sont conformes aux recommandations de la Haute Autorité de santé soient autorisés et remboursés.

Cette présentation aura lieu le 8 décembre 2016.

La question essentielle pour nous, n'est pas nécessairement de savoir si nous sommes favorables ou opposés à la psychanalyse. Il s'agit de savoir si nous acceptons que l'état intervienne dans le choix du type de soins que les soignants, qu’ils travaillent en institution (hôpital de jour, CMP, CMPP, PMI, Centre de Santé) ou en libéral, offrent aux patients, et s'il peut supprimer aux patients et aux familles la possibilité du type de soins qu'ils souhaitent. Cela concerne évidemment l'orthophonie, et chacun de nous comme citoyen.

 

Que ce soit pour soutenir l'existence des soins d'orientation psychanalytique ou pour affirmer votre refus d'une ingérence de l'Etat dans le choix des techniques et des soignants, il vous est possible de signer une pétition en ligne en suivant ce lien : Pétition

 Jeudi 8 décembre 2016 : La résolution de Mr Fasquelle a été rejetée !

 Ci-dessous un lien pour écouter l'émission La Matinale, de Patrick Cohen, rassemblant  Florent CHAPEL, Vice-président de la Maison de l'Autisme et Patrick LANDMAN, psychiatre et psychanalyste.